Tag Archives: récolte ruches-tronc

STAGE DE RUCHE EN PAILLE

STAGE DE RUCHE EN PAILLE
STAGE DE RUCHE EN PAILLE
Nous proposons un stage de hausse en paille deux jours avant les stages de fabrication de ruche tronc. A savoir que la hausse en paille en plus de pouvoir abriter une colonie (et d’en favoriser l’essaimage), peut avantageusement servir de hausse à la ruche en tronc mais aussi permettre la pose d’un nourrisseur ou la montée d’un essaim par tapotement. Très utile donc! Ce stage est tenu par Lucile Quentin, passionnée d’apiculture fixiste et de l’abeille noire.

LE STAGE

La hausse en paille. Récolte, nourrissement, essaimage…

Si le miel des abeilles est avant tout pour elles-mêmes, il est parfois
envisageable de réaliser une petite récolte de miel sur une colonie
dynamique. Traditionnellement, les cévenols récoltaient environ 1,5kg de
miel sur une ruche tronc, loin des 30kg par ruche de l’apiculture
productiviste.
Le miel récolté par pressage conserve tous ses arômes. Il pourra être
dégusté comme un bien précieux, ou être donné en nourrissement à des
colonies plus faibles.

Pourquoi une hausse en paille ?
La récolte de miel dans les ruches troncs s’effectuait autrefois
directement dans le « corps » de la ruche. Les rayons étaient découpés
dans la partie supérieure du tronc, une opération à la fois longue et
intrusive où nombre d’abeilles finissaient engluées dans le miel. La
recherche de méthodes plus douces nous a amené à envisager l’utilisation
de hausses fixistes adaptées aux ruches troncs et à notre démarche.
Il est possible de réaliser cette hausse en tronc, mais le poids de
l’objet le rend difficile à manipuler, et le châtaignier a facilement
tendance à fendre. Une hausse en paille offre donc une alternative
légère et pratique. Elle peut être protégée des intempéries par un grand
chapeau de paille qui vient remplacer la lauze.

Contenu du stage
Ce stage vous permettra d’apprendre les bases de la vannerie spiralée
cousue et de repartir avec votre hausse en paille de seigle. Cette même
technique vous permettra par la suite de réaliser des ruches en paille
complètes chez vous, si vous le souhaitez.
Nous discuterons ensemble des conditions et des modalités d’utilisation
de votre hausse.
Si le temps nous le permet, nous étudierons également la réalisation
d’un chapeau en paille de seigle, une option parmi d’autres pour
protéger votre hausse. Dans tous les cas, vous repartez avec un
fascicule explicatif qui détaille les étapes de la réalisation du
chapeau, que vous pouvez faire chez vous.

Le chapeau de paille

Informations pratiques
Dates : Les stages auront lieu les 6-7 avril et 15-16 juin 2023. Les
dates proposées sont volontairement positionnées en amont de deux stages
de fabrication de ruches tronc (WEEK-END REALISATION DE VOTRE RUCHE-TRONC. – Igoir), ce qui permettra aux stagiaires qui le
souhaitent de pouvoir faire les deux. Néanmoins, il est possible de
s’inscrire au stage de hausse indépendamment du stage de fabrication de
ruche tronc.
Horaires : 9h-18h

Tarif : 200€.

Ce tarif comprend la formation et les matières premières.
Tous les outils sont fournis, je vous demande simplement de venir avec
un sécateur.

La hausse en paille.

Lieu et hébergement :
Le « Mazeldan ». Un mas typique des Cévennes, dans un cadre unique et à
environ 800mètres d’altitude (Latitude: 44°13’56.36″N. Longitude;
3°39’9.18″E )
Vous êtes accueilli par la famille BOISSIER. Famille d’éleveurs
(moutons, vaches) mais aussi très attachée à faire connaître leur pays,
leurs traditions, leurs paysages…
Vous pourrez loger dans les chambres individuelles du gîte « tout
confort »;
https://mazeldan.blog4ever.com/publications/12780337-reservation-et-tarifs
Pour des raisons d’organisation pratique, cet hébergement ne prend en
charge que les personnes participantes au stage. Les personnes
désirants se charger personnellement de leur hébergement peuvent le
faire sur les gites voisins ou camping de Barre des Cévennes.

Inscriptions :

Lucile Quentin / lucilequentin@riseup.net /

Téléphone: 06 76 89 37 41

 

UN STAGE RUCHE TRONC ET TRIPODE; Vous l’aviez demandé… Le voilà!

UN STAGE RUCHE TRONC ET TRIPODE; Vous l’aviez demandé… Le voilà!

Un stage d’accompagnement des abeilles en ruches- troncs

Vous êtes nombreux à l’avoir demandé.

Il se fera à TULLINS en Isère. Lieu ou nous avons un rucher tronc d’environ une vingtaine de ruches troncs et trois tripodes d’abeilles « en liberté ».

Ce stage aura lieu du 16 au 18 mai 2022. En cas de mauvais temps prévu à cette période, le stage pourra être remis du 23 mai au 25 mai.

– Arrivée des stagiaires le 16 au matin.

Le programme sera :

Présentation du stage et de l’équipe, présentation du domaine, présentation de l’hébergement, visite au rucher.

– Déjeuner.

– Suivant météo, 3 enruchements ruches-troncs.

– Diner.

-Exposé de Lucile Quentin : Tour d’horizon des connaissances actuelles sur les abeilles à miel sauvages – Comment soutenir le « réensauvagement » des abeilles à travers nos pratiques ?

Le 17 Mai.

Matin… Préparation de ruchettes attrape essaims et mise en place.

Après midi… Enruchement ruches-troncs et tripodes (suivant météo).

Diner.

Soirée en compagnie des parrains des ruches troncs. Présentation du film

« Etre avec les abeilles » et table ronde débat à suivre.

Sujets traités : la mise en place de hausse en paille. La ruche tronc au fil de la saison.

Réponses aux questionnements des stagiaires et parrains…..

Le 18 mai.

Matin… Ensemencement de Scimitus sous les tripodes. Le Scimitus étant un acarien prédateur de sol et s/sol. Il s’attaque aux varroas qui tombent du nid et participe ainsi au combat que mènent les abeilles pour en limiter l’infestation.

Exposé de Henri Giorgi sur la relation « champignon/système immunitaire des abeilles ». Certains champignons (Amadou….) voient leur mycélium « butiné » par les abeilles. La pharmacopée des colonies révèle bien des mystères… !

Déjeuner.

Dernière visite au rucher pour observations des ruches et tripodes nouvellement habités

Départ dans l’après-midi.

Le lieu du stage est donc à TULLINS, au Domaine de Chepy en Isère (Cliquez sur ce lien pour voir le lieu).

Le nombre de participants est limité à 8 personnes. Les encadrants sont Lucile Quentin et Henri Giorgi.

Le tarif du stage est de 400€  par personne pour les 3 jours tout compris (Forfait non modulable) :       Dont 2 nuitées en Lodge, 3 déjeuners, 2 diners, 2 petits déjeuners  (A ce titre je remercie Philippe Martinenghi pour sa généreuse participation à la réalisation de ce stage.)

Pour confirmation, 100€ d’arrhes devront être versés. Remboursement si votre annulation nous provient quinze jours avant le stage.

 Renseignements ou inscriptions en ligne  :

 

Ou encore directement:

Henri Giorgi

Rodet. 48110 Moissac Vallée Française.

Mail : giorgi.henri@orange.fr

Téléphone : 06.33.35.99.05

 

Enfin! On va libérer les abeilles de leurs partitionnement…et les libérer!

Enfin! On va libérer les abeilles de leurs partitionnement…et les libérer!

Libération d’abeilles empêtrées et cloisonnées entre les cadres de l’apiculture conventionnelle.

-Mais dans ta ruche y’a pas de cadres?

Ben…non!

-Mais alors comment elles font leur cire?

Et toi, comment il bat ton cœur?

-……….!

Et oui, voilà le genre de dialogue que l’on peut avoir aujourd’hui avec…même parfois des « apiculteurs ». Disons que quelques fragment de siècles ont passé, et voilà où nous en sommes. Depuis l’avènement du dieu « cadre », les hommes ont totalement perdu la simple notion du naturel chez l’abeille. Imaginer une colonie sans « encadrement », sans « cloisonnement » et voilà la perturbation installée dans l’intellect du bipède qui se voudrait « plus dieu que dieu » (et c’est un athée qui le dis… C’est dire!)

-Ouai… mais c’est tellement pratique quand même « le cadre »!

Pratique pourquoi? Pour toi ou pour l’abeille?

Revenons à nos abeilles, nos très chères abeilles venues du fin fond de l’histoire terrestre, chargées d’une boite à outils biologiques, chimiques, mécaniques, physiologiques, que la nature à voulu au moins parfaite pour leur assurer une survie jusqu’à nos jours. Enfin, jusqu’à hier, ou les hommes se sont prit d’affection » pour ce petit insecte ailé, seul véritable alchimiste à avoir pu transformer le plomb nectarifère en or miellé.

Nous allons donc libérer nos abeilles du joug, des liens et chaines qui les entravent . Passons du cadres perturbateur aux libertés de vivre sans contrainte et en accord avec ce que la nature à mis quelques centaine de milliers d’années à réaliser.

Enruchement d’une colonie empêtrée de cadres, et libérée dans une ruche-tronc.

Cliquez sur le lien.

https://youtu.be/vgiPuMpEC-g

Plantez, plantez, plantez…!

Plantez, plantez, plantez…!

Là ou Jean Giono, Philippe Noiret et… »L’homme qui plantait des arbres » nous transportent vers ce qui aujourd’hui pourrait être l’essentiel;

Semer la vie.

https://www.youtube.com/watch?v=iwU85WUZPqk

 

LA RECOLTE ET PRESSAGE DU MIEL DE RUCHE-TRONC

LA RECOLTE ET PRESSAGE DU MIEL DE RUCHE-TRONC

Une ruche-tronc sur laquelle a été posée une hausse-tronc. La récolte présentée est celle que pratiquaient les anciens (sans la hausse qui n’était pas une pratique répandue). Découpe des rayons, pressage à la main dans un tissu adapté (ici remplacé par un voile en nylon). Cette méthode est suffisante pour un possesseur de 1 ou 2 ruches. Au delà, le petit pressoir à fruit sera le bien venu.

Suivez le lien; Recolte et pressage

Transvasement par « tapotage » d’une colonie logée dans une vieille ruche-tronc

Transvasement par « tapotage » d’une colonie logée dans une vieille ruche-tronc

LE TRANSVASEMENT D’UNE COLONIE

Il fallait bien que cela arrive!
On a plus vraiment l’énergie pour porter une lauze de plusieurs kilos.
Plus vraiment la santé pour lutter contre les attaques du temps.
On se fend, on s’étiole, on s’émiette…
Le temps est venu de rendre la main.

L’opération s’appelle « Le Tapotage » mais c’est plutôt une bonne bastonnade.
Rendez vous sur le lien à suivre;  cliquez ici