Tag Archives: transvasement abeilles

Le stage d’accompagnement des abeilles en ruche tronc à TULLINS en images…

Le stage d’accompagnement des abeilles en ruche tronc à TULLINS en images…

Voilà notre stage achevé. Il était le premier.

J’avais souvent refusé ce type de stage de formation car l’accompagnement des abeilles n’est pas à priori de « l’apiculture ». Nous ne passons pas notre temps à trier des cadres, ouvrir des ruches, disserter le doigt pointé sur l’intimité des colonies et encore moins à infliger aux abeilles des traumatismes uniquement dans le but de présenter des techniques, des méthodes sensées porter nos abeilles à des performances de production pour lesquelles elles ne sont pas faites.

Mais, l’occasion se présentait cette année, où nous devions enrucher quelques essaims en ruches troncs. C’était l’occasion attendue par certains pour découvrir notre façon de faire.

Le stage s’est donc déroulé à TULLINS en Isère au Domaine de Chépy. Nous y avons été accueilli par Philippe Matinenghi « le maitre des lieu » que nous remercions pour son aide sans laquelle le stage n’aurait pu avoir lieu. Mais aussi Sophie qui est notre apicultrice du lieu. Elle s’occupe d’une vingtaine de ruches troncs avec sensibilité et un respect absolu (Bise Sophie). Merci aussi à tout le personnel du Domaine qui a été adorable et d’une prévenance total.

Merci aussi à « BLEUE COMME DEMAIN » qui gère le rucher et les parrains des ruches. En effet ces ruches sont parrainées par des entreprises dont les dirigeants se sont investis dans  une part de la prise de conscience relative aux problèmes de la biodiversité.

Vidéo du stage

 

Enfin! On va libérer les abeilles de leurs partitionnement…et les libérer!

Enfin! On va libérer les abeilles de leurs partitionnement…et les libérer!

Libération d’abeilles empêtrées et cloisonnées entre les cadres de l’apiculture conventionnelle.

-Mais dans ta ruche y’a pas de cadres?

Ben…non!

-Mais alors comment elles font leur cire?

Et toi, comment il bat ton cœur?

-……….!

Et oui, voilà le genre de dialogue que l’on peut avoir aujourd’hui avec…même parfois des « apiculteurs ». Disons que quelques fragment de siècles ont passé, et voilà où nous en sommes. Depuis l’avènement du dieu « cadre », les hommes ont totalement perdu la simple notion du naturel chez l’abeille. Imaginer une colonie sans « encadrement », sans « cloisonnement » et voilà la perturbation installée dans l’intellect du bipède qui se voudrait « plus dieu que dieu » (et c’est un athée qui le dis… C’est dire!)

-Ouai… mais c’est tellement pratique quand même « le cadre »!

Pratique pourquoi? Pour toi ou pour l’abeille?

Revenons à nos abeilles, nos très chères abeilles venues du fin fond de l’histoire terrestre, chargées d’une boite à outils biologiques, chimiques, mécaniques, physiologiques, que la nature à voulu au moins parfaite pour leur assurer une survie jusqu’à nos jours. Enfin, jusqu’à hier, ou les hommes se sont prit d’affection » pour ce petit insecte ailé, seul véritable alchimiste à avoir pu transformer le plomb nectarifère en or miellé.

Nous allons donc libérer nos abeilles du joug, des liens et chaines qui les entravent . Passons du cadres perturbateur aux libertés de vivre sans contrainte et en accord avec ce que la nature à mis quelques centaine de milliers d’années à réaliser.

Enruchement d’une colonie empêtrée de cadres, et libérée dans une ruche-tronc.

Cliquez sur le lien.

https://youtu.be/vgiPuMpEC-g