WEEK-END REALISATION DE VOTRE RUCHE-TRONC.

WEEK-END REALISATION DE VOTRE RUCHE-TRONC.
WEEK-END REALISATION DE VOTRE RUCHE-TRONC.

3/4

 

WEEK-END REALISATION
DE VOTRE RUCHE-TRONC.

2022

Cette année le maitre de stage sera TONY OSORIO qui fabrique des ruches troncs avec Henri Giorgi depuis de nombreuses années.

Le but.
La ruche-tronc fait partie du patrimoine traditionnelle Cévenole. Les techniques qui permettent sa réalisation, bien qu’ancestrales, sont précises.
Ce week-end d’apprentissage et de réalisation vous permettra d’aborder pratiquement ces techniques et de réaliser ce qui sera et restera durant de longues années, votre réalisation, votre ruche-tronc. Et cela, dans son intégralité.

Le lieu.
Le « Mazeldan ». Un mas typique des Cévennes, dans un cadre unique et à environ 800mètres d’altitude (Latitude: 44°13’56.36″N. Longitude; 3°39’9.18″E )
Vous êtes accueilli par la famille BOISSIER. Famille d’éleveurs (moutons, vaches) mais aussi très attachée à faire connaître leur pays, leurs traditions, leurs paysages…
Vous pourrez loger dans les chambres individuelles du gîte « tout confort »;
https://mazeldan.blog4ever.com/publications/12780337-reservation-et-tarifs

Pour des raisons d’organisation pratique, cet hébergement ne prends en charge que les personnes participantes au stage. Les personnes désirants  se charger personnellement de leur hébergement peuvent le faire sur les gites voisins ou camping de Barre des Cévennes.

Le programme.
Les troncs mis à votre disposition sont préalablement écorcés et mis aux dimensions.
Les lauzes sont ébauchées et prêtent à la taille.
La suite sera; creusage du tronc, réalisation du logement des clés, des clés, croisillons, trou de vol et taille de la lauze.

Ceux qui le désirent pourront partir avec leur ruche-tronc (Voir les conditions plus bas dans les tarifs).

Le samedi soir, Henri Giorgi sera présent au gite pour répondre à vos questions concernant l’apiculture en ruche tronc mais aussi pour ce qui concerne les possibilités d’installer des colonies d’abeilles sauvages dans votre environnement.

Votre participation.
Bien évidement s’inscrire. Attention, le nombre de place est limité à 5 personnes.
Le week-end débute le samedi à 9h et s’achève le dimanche vers 17h.

Vous devrez me précisez le jour de votre arrivée. Certains venant de loin préféreront sans doute d’arriver le vendredi soir (voir tarif).

Le tarif.
La participation au week-end sans récupérer votre ruche:  200€. Celle-ci sera installée sur un rucher tronc des environs.

  La participation au week-end et vous partez avec votre ruche: 290€

Des arrhes d’un montant de 30€ vous seront demandés à la confirmation de votre inscription.

Hébergement et ordinaire:

Le samedi et dimanche; 1pique-nique, 1repas, 1nuitée,
1petit déjeuner, 1pique-nique:  61€

                   Si vous arrivez le vendredi soir: Repas, nuitée et petit déjeuner: 45€

Pour l’ordinaire et l’hébergement vous devez vous mettre en contact avec nos amis du gite « Le Mazeldan »:

Téléphone: 04.66.45.07.18

Site: https://mazeldan.blog4ever.com/publications/12780337-reservation-et-tarifs

Les dates.

  9 et 10 Avril 2022 (Complet)

 23 et 24 Avril 2022 (Complet)

4 et 5 Juin 2022 (complet)

18 et 19 Juin 2022 (Complet)

10 et 11 Septembre 2022 (complet)

24 et 25 Septembre 2022 Complet)

Vous pouvez aussi vous inscrire sur les wk déjà complets. En cas de désistement d’un participant sur un de ces wk nous vous proposerons la place libérée.

Inscription.

GIORGI HENRI
RODET. 48110 MOISSAC VALLEE FRANCAISE

TEL.06.33.35.99.05
Mail: giorgi.henri@orange.fr
Site: igoir.com

5 Responses »

  1. Pingback: DERNIER STAGE…fabrication de ruches-troncs – Igoir

  2. Pingback: LES WK 2017……. – Igoir

  3. Pingback: LES STAGES DE FABRICATION « RUCHES-TRONCS ». 2022 – Igoir

  4. Bonjour. J’ai eu Tony au téléphone, il m’a dit de vous faire part de ceci. Lorsque j’ai ouvert la ruche afin de vérifier car je n’entendais personne en tapant, j’ai eu la’mauvaise surprise et la tristesse de voir que la ruche était vide. TONY M’A DIT QUE JE N’ETAIS PAS LA SEULE A LUI RELATER CE FAIT. L’api du village qui m’avait rapporte cet essaim recupere sur un arbre, pense au vartoa ET stress du aux frelons asiatique qui sont venus en nombre jusqu’à début décembre. Beaucoup ont été pris au piège mais d’autres ont emporté mes fi-filles. Cette année, j’ai installé un piège (Jaffret) et je suis en train de nettoyer la ruche (keynianne, gratter propolis et chalumeau partout). Je leur avais donné un dernier sirop mi novembre, fait à base d’infusion de thym et rhubarbe, plus 9 gouttes d’ eucalyptus radiata….je viens de recevoir du varromed puyr les futurs traitements du futur essaim. MERCI piur votre avis en retour.

    • Bonjour Cardamone,
      Effectivement c’est une situation que beaucoup constatent aujourd’hui: « la ruche vidée de sa population, souvent avec encore du miel, du pollen et même pour certaines un peu de couvain… Vous concernant c’est difficile pour moi de vous dire les raisons de cette disparition. Restait il du miel? la masse des abeilles était t »elles mortes au fond de la ruche et un certain nombre étaient t’elles le corp plongé dans des cellules vides, ou devant la ruche ou encore ne restait il aucune abeille… Difficile de juger à distance. mais ce qui est certain c’est que le phénomène de mortalité actuel est lié à un grand nombre de facteurs qui se cumulent les uns avec les autres: changement climatique, perte en qualité et quantité d’un environnement mellifère et pollinifère, pesticides, varroa, frelons asiatiques, méthodes apicoles trop intrusives et affaiblissantes pour les équilibres vitaux des abeilles…La liste est longue.
      Mais il ne faut pas renoncer. Les seuls conseil que je puisse vous donner c’est de renouveler la population dans votre ruche de la façon la plus naturelle, c’est à dire en la préparant efin qu’elle devienne attractive pour un éventuel essaim de printemps qui viendrait se loger naturellement. Ensuite de laisser cette colonie dans le plus grand calme et sans faire aucune intrusion ni tenter quelques méthodes apicoles qui soient. La meilleure des méthodes apicoles étant celle qui consiste à faire confiance à vos abeilles. Si l’essaim est viable, énergique et possède des résistances naturelles, il pourra survivre quelques saisons. Si l’essaim ne possède pas les qualités de survie nécessaire, lui aussi disparaitra. pensez que certaines colonies vivent depuis quelques années (pour ma part certaines ont 7 années d’existence sans aucun traitement) sans traitement ni nourrissement. Simplement il faut accepter de voir mourir des colonies qui ne sont plus aptes à survivre dans les nouvelles conditions de vies que nous même avons créé autour d’elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.